Côtes Normandes

Les risques liés au frelon asiatique

Mis à jour le 10/08/2018

Les frelons asiatiques se sont installés en Normandie

Prévenir les risques



Les frelons asiatiques se sont maintenant bien installés en Normandie et le nombre de nids continue de croître. Ces nids sont présents notamment dans les haies à des hauteurs variables.

La taille des haies est donc une activité à risque d’agression par ces insectes.


Un insecte bien identifié

De couleur sombre avec une large bande jaune orangée au bout de son abdomen et des pattes jaunes à leurs extrémités, le frelon asiatique est facile à reconnaître. Il est également plus petit que notre frelon européen mais son nid est deux fois plus gros.

Ces frelons peuvent se montrer très agressifs s’ils pressentent un danger à proximité de leur nid, notamment par des engins vibrants. Le dard mesure 5 à 6 mm de sorte qu’une épaisse cotte de travail ne suffit pas pour s’en protéger.
Le risque est maximum en automne.
 

Quelques conseils de prévention

  • Avant tout chantier : faites le tour des haies à la recherche d’un nid et surtout d’une activité importante de va-et-vient de frelons car  les nids peuvent être invisibles. Vous pouvez aussi interroger les riverains sur l’existence de cette menace.
  • Si un nid est découvert : cessez immédiatement le chantier et stoppez les engins vibrants. Prévenez le riverain et la mairie. En aucun cas vous ne devez chercher à détruire vous-même le nid. Les attaques de ces frelons sont très agressives. Seules des combinaisons spéciales peuvent éviter les piqûres.
  • Vous ne pourrez commencer les travaux que quand le nid aura été détruit par des spécialistes.

En cas de découverte de nid, merci de prévenir la Fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON) de votre département qui assure le réseau de surveillance de ces nuisibles (voir bloc à votre droite).
 

Conduites à tenir

  • En cas d’attaque : mettez-vous à l’abri dans une maison ou un véhicule avec les fenêtres fermées car les frelons peuvent chercher à vous suivre. Prévenez ensuite le riverain et la mairie.
  • En cas de piqûre : demander l’avis d’un médecin ou appelez le 15 (systématique en cas d’allergie).
  • Si un travailleur est allergique aux venins de guêpes, abeilles et frelons (hyménoptères) : il doit se procurer systématiquement une seringue pré-remplie d’adrénaline auprès de son médecin traitant qu’il gardera sur tous les chantiers.
  • Les médecins et infirmiers de santé au travail de la MSA sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.